Sarah Thorpe


My advice for singer is always : keep it alive !… Sarah Thorpe is doing just that. Young, fresh and full of ideas (I love her version of Mack the Knife !). Bravo !

Michele Hendricks

 

 

D’origine franco-britannique, Sarah Thorpe fait son apprentissage auprès des grandes vocalistes Sara Lazarus et Michele Hendricks tout en affirmant son talent dans les multiples clubs parisiens (River Café, Sunside, Chez Papa…), londoniens (Oliver’s Bar, Primo Bar…) et les scènes les plus diverses (Château d’Arnouville, ambassade des Etats-Unis, Cercle Suédois…).

 

Rompue aux standards, fascinée par l’univers de Dianne Reeves, Nina Simone, Carmen McRae ou Nancy Wilson, Sarah Thorpe est également à l’écoute des grandes voix soul d’Aretha Franklin, Ray Charles, Randy Crawford, Lizz Wright. Elle fait se rencontrer la richesse du jazz et l’ardeur de la soul, dans un style qui conjugue finesse et ferveur, à travers un répertoire où voisinent rhythm and blues et valse jazz.

 

Sarah Thorpe a joué avec Alain Jean-Marie, Michel Pastre, Darryl Hall, Nicola Sabato, Hugo Lippi, Jonathan Gee, Ray Layzelle…

 

Sarah Thorpe se produit en duo piano/ voix, avec son trio ou avec son sextet et présente différentes formations :

Tribute to Nina Simone

From Ray to Aretha, the rhythm and blues band

- Never Leave Me Project

 

Une touche de soul, des cuivres qui claquent et une rythmique qui groove :

l’écrin idéal pour la nouvelle voix du jazz !

 

 

Never Leave Me, le premier album de Sarah Thorpe est magique. La rencontre avec le superbe pianiste Olivier Hutman (Prix Boris Vian de l’Académie du Jazz), arrangeur et accompagnateur de premier plan (Michel Legrand, Henri Salvador, Aznavour, Anne Ducros, Denise King…) a donné des arrangements sur mesure, entre classicisme et modernité, entre un swing à la Horace Silver et une épure élégante.

Never Leave Me raconte de nombreuses histoires d’amour, de la rencontre à la rupture en passant par d’énigmatiques entre-deux. Attentive au sens des mots, Sarah Thorpe donne corps à toutes ces histoires : la pop jazzifiée de « Jive », le standard transfiguré « Mack the Knife », la véhémence bluesy de « Gonna Leave You », la nostalgie de « The End of the Line »… du groove à la tendresse, Sarah Thorpe dévoile toutes les facettes de son expression.

Accompagnée du trompettiste de Baltimore Ronald BAKER, l’excellent Guillaume NATUREL (sax ténor, flûte), le piano inspiré d’Olivier HUTMAN, le groove du contrebassiste de Philadelphie Darryl HALL (qui a joué avec Dianne Reeves, Didier Lockwood, Bireli Lagrene) et le tempo d’acier de Philippe SOIRAT.

 

Avec variété et cohérence, ce projet consacre la découverte d’une vocaliste dotée d’une vraie personnalité, d’une voix, d’un univers et d’une fraîcheur aussi émouvante que stimulante. Sarah Thorpe est sans doute une des artistes les plus prometteuses de la scène jazz.

Une voix touchante, pleine de feeling, entre fragilité et puissance. Un répertoire de joyaux inconnus et de standards revisités, entre rhythm and blues funky et ballades sensuelles. Des musiciens de haut vol. Un premier album d’une rare maturité… Une artiste à découvrir d’urgence !!

 

 

Never Leave Me récompensé par une mention « Découverte » dans le magazine Jazz Hot :

Sarah Thorpe nous offre une promenade sensible […] la chanteuse impose son univers particulier, entre jazz et rythm 'n' blues, sur les arrangements inspirés d'Olivier Hutman […]. On lui doit notamment ici un «Mack the Knife» métamorphosé et sur lequel Sarah Thorpe a posé de nouvelles paroles. Il en ressort une ballade brillante, sans doute le morceau de bravoure de cet album. […] Un disque marqué par des choix artistiques de bon goût et qui se termine joliment sur une reprise de Nina Simone, «The End of the Line».

Patrick Martineau, in Jazz Hot n°674, hiver 2015-2016